Méditation taoiste : soulager les douleurs et stimuler la vitalité

La méditation taoiste se divise en deux branches : le travail de la Nature et le travail de la Vie. Mais les deux branches sont indissociables l’une de l’autre, et les méthodes liées. Elle est ainsi tout à la fois le travail de la Nature et de la Vie.

[wpformfacile]

Pratiquer la méditation taoiste pour retrouver quiétude, sérénité et détente, physiques comme mentales.

Le double objectif de la méditation taoiste : renforcer le corps et l’esprit.

La méditation taoiste se fonde sur la relaxation et sur la circulation de l’énergie à l’intérieur du corps, qu’elle vise à rééquilibrer et renforcer. Elle est souvent utilisée pour soulager des maladies chroniques et pour accroître la vitalité. Recourant à la visualisation du feu intérieur qui parcourt l’organisme, elle permet d’écarter le stress, de libérer les blocages émotionnels et physiques, d’apaiser en profondeur, d’oxygéner chaque organe. Elle est ainsi une véritable cure de santé pour le corps mais aussi pour l’esprit. En effet, une pratique régulière de la méditation taoiste renforce les énergies mentales, et donc l’optimisme.

 

Ecouter sa respiration et observer la clarté.

Le taoïsme est à la fois une religion et une philosophie. Cette doctrine est née en Chine il y plus de 2000 ans. Elle englobe tous les domaines de la vie, aussi bien la politique, la médecine que le développement de soi et la spiritualité. Elle se conçoit comme un outil de transformation. Ainsi présentée, l’on peut se dire que la méditation taoiste est extrêmement difficile à maîtriser, et qu’apprendre a méditer demande une étude philosophique préalable et un état d’esprit spécifique.

 

Or, il n’en est rien. La meditation taoiste est accessible à tous. Elle consiste simplement… à s’asseoir ! Il ne faut pas oublier que, étymologiquement, le mandarin “Djing Dzouo”, qui désigne la méditation, se traduit littéralement par « calme assis ». C’est tout à la fois simple, accessible et complet. La méditation taoiste ne vise pas à conduire le pratiquant vers l’extase, mais à lui faire vivre des expériences enrichissantes et à lui apprendre à se détendre. En outre, en lui permettant de mieux se connaître, elle développe son intuition, sa compréhension de soi et des autres, et améliore sa perception des choses et des gens.

 

Il est très facile de pratiquer la méditation taoïste : chacun, quel que soit son état, peut y recourir, et elle ne requiert aucun effort physique spécifique. Il est conseillé de s’installer dans une pièce calme, aérée, éclairée ; contrairement à d’autres méditations, aucune musique ne doit l’accompagner. Il est en outre préférable d’éloigner de la pièce tous les appareils produisant des ondes électromagnétiques ; de même, il vaut mieux éviter de s’y consacrer par temps d’orage. Une séance de meditation taoiste dure idéalement 45 minutes et se décompose en trois parties de même durée.

La première est la préparation : le méditant fait le vide dans son esprit, puis s’installe en position du lotus (les deux jambes croisées, les pieds reposant sur les cuisses opposées) confortablement, les yeux mi-clos ; il relâche ses muscles, calme ses pensées et se concentre, puis ralentit le rythme de sa respiration.

La deuxième est la méditation proprement dite : il s’agit du travail sur la circulation du souffle. Le méditant inspire très profondément en sortant le ventre, retient son souffle puis expire tout aussi profondément en rentrant le ventre. Dans le même temps, il doit ressentir l’énergie parcourir son corps, la visualiser comme une eau vive qui le parcourt tout entier, du sommet de la tête

 

jusqu’aux pieds. Enfin, la troisième étape consiste à sortir progressivement de la méditation ; il faut reprendre peu à peu contact avec la réalité et ne pas simplement se relever d’un bond. Une telle hâte supprimerait en effet les bénéfices apportés par la séance.

 

Débuter avec la méditation taoiste et évoluer.

Il est conseillé de pratiquer la méditation taoiste le soir entre 23h et 1h ou le matin entre 5h et 7h, s’il est possible pour le pratiquant de veiller tard sans difficulté ou de se lever tôt ; en revanche, se forcer serait contre-productif : comment méditer de manière bénéfique si l’on s’impose des contraintes préalables ? Par ailleurs, il est préférable de se soumettre à des horaires réguliers et courts, plutôt qu’à de longues séances de temps en temps. La méditation taoiste est exigeante, mais apporte rapidement des résultats. Une fois que l’on a acquis une certaine pratique de la méditation taoiste, on peut se lancer dans les multiples exercices qu’elle propose pour stimuler une partie plus précise du corps ou un organe particulier.

 

Si vous avez eu l’occasion de pratiquer cette méthode, dites-nous ce qu’elle vous a apporté !

[wpformfacile]

Ce contenu a été publié dans Méditation taoiste. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Méditation taoiste : soulager les douleurs et stimuler la vitalité

  1. Ping : La méditation Taoïste

Les commentaires sont fermés.